Retour vers accueil
Liste des Grandes Courses Alpinisme
SNGM
Traversée de la Meije

Traversée de la Meije

Dimanche 23 juin 2013, avec Rani et Florent nous avons fait la traversée de la Meije 3983m.

Le week-end précédent, sans Guide ils avaient gravi la Verte 4122m par le Whymper. 2 sommets majeurs des Alpes en une semaine c'est la classe!

Samedi 22 juin nous sommes partis de la Grave, où nous avons pris le télécabine à 10h :

A la gare de Peyrou d'Amont 2416m nous avons droit à une belle vue sur, la face nord de la Meije, et en dessous les Enfetchores, l'itinéraire par lequel nous allons rejoindre le refuge du Promontoire.
Cette saison nous sommes les premiers à passer par là :

Grâce à un cheminement des plus astucieux les Enfetchores se gravissent par de l'escalade facile :

Arrivés au glacier, une cordée qui a pour objectif le Z en face nord de la Meije nous dépasse. Finalement le lendemain il y aura trop de monde dans le Z, ils feront la Biju-Duval.

Du haut des Enfetchores la vue sur la face nord de la Meije est saisissante : 

Perchés sur le glacier de la Meije, sous nos pieds le contraste avec les prairies autour des villages dans la vallée est génial : 

La brèche de la Meije 3357m est en vue :

A 15h le refuge du Promontoire 3092m est en vue et nous basculons côté sud sur le vallon des Etançons. Depuis la station intermédiaire jusqu'au refuge nous aurons mis un peu plus de 5h.
C'est la 3 ou 4ème fois que je retrouve les gardiens Freddy et Nathalie, c'est un immense plaisir de partager un moment avec eux. J'apprécie leur bonne humeur et leur remarquable travail d'informations sur les conditions des montagnes alentours.

Après une courte nuit, à 4h nous sommes prêts pour l'aventure, cette saison nous sommes la première cordée à nous lancer dans la traversée de la Meije :

Au lever du jour nous mettons les crampons pour remonter le couloir Duhamel qui est rempli de neige :

Au pied du couloir Duhamel :

Dans le haut du couloir :

Pour rejoindre la muraille Castelnau les passages en rocher et en neige alternent :

En arrivant au pied de la Muraille Castelnau, le soleil se lève sur le Rateau Est :

Nous avions un doute...par chance la Muraille Castelnau est complètement sèche :

Malgré la raideur de la paroi, l'escalade ne dépasse pas le 4c, bravo Gaspard de la Meije d'avoir trouvé un tel cheminement!

Après avoir franchi le premier ressaut de la Muraille, la Dalle Castelnau, on se décale à droite pour chercher les zones les moins raides.
C'est une zone un peu austère et parfois humide ou verglacée mais c'est bien là  :

Au milieu de la Muraille Castelnau on part complètement à gauche pour rejoindre le fil de l'éperon et franchir le Dos d'âne : 

Puis on traverse à nouveau à droite sur la vire aux encoches et après une courte cheminée vient la Dalle des Autrichiens :

La Muraille Castelnau se termine par le Pas du Chat :

Les emplacements de bivouac avant le Glacier Carré sont encore sous la neige :

Une courte descente permet d'atteindre le pied du Glacier Carré où nous remettons les crampons :

Le Glacier Carré est en bonnes conditions et le Grand Pic semble à portée de main :

De la Brèche du Glacier Carré au Grand Pic nous retirons à nouveau les crampons :

De la Brèche, au début l'escalade est facile :

La vue sur le Pic du Glacier Carré 3862m est spectaculaire :

Puis viennent les dernières difficultés, le mythique et génial Cheval Rouge :

suivi du Chapeau du Capucin :

Après 6h30 d'efforts quelle joie d'atteindre le sommet.

La vue sur le Pelvoux 3946m, la Barre des Ecrins 4102m et les Ailefroide 3954m est superbe :

La traversée des arêtes est impressionnante, peut-être encore plus avec toute cette neige et en étant la première cordée de la saison!

3 rappels permettent de rejoindre la Brèche Zsigmondy, où nous mettons à nouveau les crampons :

La traversée des arêtes de la Meije fait partie des parcours les plus esthétiques qui soient :

Malgré les quantités de neige le câble n'est pas complètement enfoui :

Par endroit il y a un peu de glace vive, un piolet technique facilite la progression :

La goulotte débouche à la brèche entre la Dent Zsigmondy et la 2ème Dent.
C'est parti pour la chevauchée des arêtes, 2ème, 3ème, 4ème Dent et Doigt de Dieu :

L'ambiance est époustouflante :

Nous avons franchi la 3ème Dent 3951m par un rappel de 25 mètres :

Les conditions de neige sont bonnes, outre le fait qu'un niveau minimum en neige est requis, le franchissement de la vertigineuse et terrible 4ème Dent ne pose pas de problèmes :

La 4ème Dent est franchie :

La montée au Doigt de Dieu 3973m est une formalité, d'autant que nous rejoignons les traces de la cordée sortie de la Biju-Duval :

Nous avons quitté le Doigt de Dieu en rappels :

Du refuge du Promontoire nous avons mis un peu plus de 12h30 pour rejoindre le refuge de l'Aigle 3450m :

3h30 plus tard nous retrouvons la voiture au Pont des Brebis 1662m.
Bien fatigués mais heureux d'avoir partagé une belle aventure.  

 

© grandes-courses-alpinisme.com 2005-2017
Alpinisme - Webmaster - Conception : Béatrice Cardinale
Téléphone : 04.93.13.93.34 / 06.07.58.61.82 - Conditions de vente
Email :
Valid XHTML 1.0!